LE GOÛT

La perruche

 

 

 

 

Cette tapisserie représente le "Goût". Comme dans l'Odorat, un petit singe résume à lui seul toute la scène. Il déguste une sorte de friandise de couleur rouge.

La Dame de Compagnie tient entre ses mains un volumineux drageoir en or, qui, comme le plat de "l'Odorat", a dû faire partie de la vaisselle d'or du litige. Elle ne ploie pas le genou devant Mary par déférence (elle ne le fait pas en tenant le plat d'œillets dans "l'Odorat", ni en présentant symboliquement le coffre de l'Etat dans "A Mon Seul Désir") mais sous le poids du contenu. Il n'y a ni dragées ni friandises dans ce drageoir mais uniquement des perles et des diamants.

Visiblement, la Dame accorde toute son attention à cette perruche posée sur sa main gantée et son regard semble, au-delà, se poser sur la Licorne majestueuse, symbole d'un itinéraire mental déjà établi dans son esprit.

La perruche, sensée tenir entre ses serres une dragée qu'elle va décortiquer, ne paraît guère être dans une position favorable pour manger la friandise, d'autant que Mary semble se préparer à la lâcher dans les airs.

En vérité, cette perruche va s'envoler vers l'Angleterre, emportant dans sa patte serrée une perle. Une des dix-huit perles, d'une valeur de 10 000 couronnes anglaises (sans compter les diamants), que Mary a envoyées à son frère Henry VIII, (avant l'envoi du Miroir de Naples) et que ce dernier, malgré les exhortations de François 1er, n'a jamais rendues à la France

 
SUITE
PLAN DU SITE
Introduction
Les éléments
La vue
L'ouie
Le goût
L'odorat
Le toucher
Mon seul désir
Annexes